Advertising Console

    Espionnage chez Renault: un cadre mis en cause se dit "trahi"

    Reposter
    Agence France-Presse

    par Agence France-Presse

    4,1K
    137 vues
    Bertrand Rochette, un des cadres mis en cause par Renault dans le cadre d'une affaire présumée d'espionnage, s'est dit lundi 24 janvier "trahi" par le constructeur qui l'a "jeté comme un malpropre" sans lui avancer la moindre preuve de son éventuelle implication. Durée:01:15