Intervention de Michèle Rivasi: Haïti, un an après le séisme

87 vues
Discours de l'intervention:

Suite à la mission d'observation que j'avais effectuée en Septembre dernier, j'ai pu me rendre compte des urgences à traiter. Aujourd'hui il faut dépasser ces urgences pour enfin parvenir au stade du développement. Il ne faut pas reconstruire mais bien construire un pays dont les fondations et la gouvernance n'ont jamais été solides.

Premier constat: il y a 20 millions de tonnes de gravats à déblayer, et seule une infime partie a été déblayée en un an. A ce rythme il faudra plus de 6 ans pour dégager Port au Prince de ses décombres. C'est un projet politique en soi: la Commission doit y apporter sa contribution!

Une autre priorité est la gouvernance, et je suis heureuse que l'UE contribue en grande partie à l'appui budgétaire du pays. Nous devons renforcer cet effort financier car c'est le seul moyen de redonner au pays et au peuple haïtien sa dignité. Sa dépendance actuelle à l'égard des ONG est révélatrice: en fournissant les services publics de base tels que la santé et l'éducation, elles privent le pays de sa capacité à se reconstruire de lui-même.

Vous pouvez lire la suite sur http://www.michele-rivasi.eu/