Advertising Console

    Le sens de la souffrance 1/7.

    Reposter
    Abbé Guy Pagès

    par Abbé Guy Pagès

    322
    1 163 vues
    La vraie réponse au « pourquoi » de la souffrance ne peut se trouver que si nous contemplons le Christ crucifié en qui se révèle la sublimité de l'Amour divin. Alors, il devient possible de dire comme S. Paul : « Je complète en ma chair ce qui manque aux épreuves du Christ pour Son corps qui est l'Église » (Col 1.24). Alors, nos souffrances peuvent devenir celles de l'enfantement d'un monde nouveau...

    Dans la souffrance de « l'Agneau de Dieu » (Jn. 1, 29 ; Is. 53.2-6), les péchés sont effacés parce que lui seul a pu les assumer dans un amour pour le Père qui surpasse le mal de tout péché. Dans l'espace spirituel des rapports entre Dieu et l'humanité, Jésus anéantit le mal, en le remplaçant par le bien qu'est le don de Lui-même...

    Cf. la magnifique lettre encyclique de Jean-Paul II "Le sens chrétien de la souffrance humaine".