les conséquences du conflit du Sahara sur (1ère partie de 3)

Découvrir le nouveau player
484 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
"La paix et la coopération régionale: rôle et contribution de la société civile ?"
Une conférence internationale, organisée à Paris, le 27 novembre 2010 par le CAI-Almohagir à l'occasion du 35e anniversaire de la Marche verte.
Intervention du Pr. Charles Saint-Prot sur les conséquences du conflit du Sahara
sur le développement du Maghreb et la stabilité en Méditerranée.

1ère partie

1 commentaire

Pas d'accord. Les Riffains du Nord et les Chleus du sud on depuis toujours revendiqués leur terre comme appartenants au peuple Amazigh (ou Tamasheq) et ne dépendant pas du Sultan (n'étant pas musulmans, ne parlant pas l'arabe).
Cette résistance est plus culturelle que militaire au Maroc (elle est militaire du côté de la Mauritanie, voir Tinariwen) mais elle existe. Pas étonnant quand on sait que leur présence dans la région (de l'Espagne à L'Egypte) remonte à au moins 6.000 ans (plus certainement 9.000).

Si vous voulez un exemple de la colère Amazigh à l'encontre du pouvoir musulman : http://www.dailymotion.com/video/x67i78_la-police-marocaine-accusee-de-viol_news

Le débat n'est donc pas de savoir si leur revendications sont légitimes mais pourquoi le pouvoir en place fait toujours payer aux Amazighs les conséquences de ses choix?
Par manifest_O il y a 4 ans