Advertising Console

    Le Siècle // rdv 03 // A) les nocturnes

    Repost
    savage

    par savage

    150
    5 805 vues
    "Le Siècle" organise une fois par mois à Paris un dîner de personnalités influentes venues de tous les horizons (politique, économie, presse, social, militaire...).

    Ce soir lors de la manifestation du mercredi 24 novembre, lampadaires éteints :

    Les CRS se démènent sans compter pour protéger les élites parisiennes >>>http://www.lecourrier.ch/index.php?name=News&file=article&sid=447506

    >>>http://www.lecourrier.ch/index.php?name=News&file=article&sid=447506
    "Les manifestants pris dans la nasse sont de plus en plus pressés. Les différents témoins indiquent que le cercle n'a cessé de diminuer. A force, ils étaient si serrés qu'il leur était difficile de respirer. «C'est assez nouveau comme technique policière. C'est un peu une garde à vue en plein air. L'éclairage public a même été éteint. Heureusement, j'ai profité d'une percée pour sortir hors du cordon de CRS », déclare l'un des organisateurs, Olivier Cyran, qui était l'une des chevilles ouvrières du journal satirique de critique des médias Le Plan B, avant la disparition du titre. D'autres ont moins de chance: « Je me suis fait attraper par les cheveux; j'ai encore mal », se plaint Ornella, membre du collectif Action Critique Média2. Lors de la percée, certains se sont retrouvés poursuivis par la police en pleine place de la Concorde, au milieu de véhicules roulant à toute vitesse. « C'est une chance qu'il n'y ait pas eu de blessés », relèvent les différents organisateurs.
    Au bout d'une heure et demie environ, une cinquantaine de manifestants sont réunis dans les fourgons des forces de l'ordre, y compris Michel Fiszbin et Pierre Carles. Là, il doivent par deux fois décliner leur identité et patienter encore. « Interdiction d'aller aux toilettes! On a dû faire quelque chose de grave », ironise Michel Fiszbin. Puis, une fois au commissariat, ils ont une nouvelle fois dû décliner leur identité, avant d'être relâchés autour de minuit."

    AUTRE TEXTE >>>http://www.politis.fr/Le-diner-du-Siecle-etait-bien,12280.html