Advertising Console

    Spéléologie : Le casque, l'éclairage et la combinaison

    Reposter
    lamarque thierry

    par lamarque thierry

    34
    1 120 vues

    1 commentaire

    Alain Fernandez
    l'éclairage acétylène est devenu de plus en plus rare au casque des spéléologues français : lourdeur de la lampe de mélange eau-carbure ; raréfaction de celui-ci, surtout, pollution liées à la combustion incomplète / en remplacement de cette source d'énergie thermique, et bien que les éclairages à diodes soient moins agréables à la vue et au repérages corporel spatiaux dans les mouvements souterrains, on utilise deux demi-bougies standards pour palier à l'impossibilité, quant on s'éclaire aux diodes, de pratiquer la tortue de séchage (corps dénudé et mise en position demi-assise sous une couverture de survie d'un équipier qui a pris le froid : durant le temps de son réchauffement on met ses sous vêtements le long du corps des autres équipiers pour les réchauffer et commencer leur séchage : j'ai eu recours à cette technique dans le Jean-Denis à la Coume Ouarnède, 31, (amont des Équerres dans le gouffre Pierre ? au au collecteur de la rivière drainant ce réseau / pardon pour le doute de précision, ma topo et le livre de Maurice Duchène ont été abîmés par un incendie, recours, donc, deux fois au début des années 90, coup de froid pris dans le courant d'air de la première chatière en attendant le passage de partenaires
    , l'autre fois, lors d'une remontée dans un réseau étroit avec deux kits, certainement sous le coup d'une hypoglycémie et de forçages dans des passages étroits… l'éclairage diodes pollue ailleurs que dans la grotte, évolue de mieux en mieux (cf. dans cette belle vidéo les lampes plongée, et revoir les deux articles dans la revue Spélunca sur les lampes actuelles (chères, étanches pour certaines, régulées pour d'autres par processeurs et radars de détection (MAIS, se méfier de la nociceptivité de celles-ci, décrite dans un récent article de la revue Spélunca (classement en type 2 (comme les lasers) ?) , Alain FERNANDEZ.
    Par Alain FernandezEn mars