Advertising Console

    La densitométrie osseuse

    Reposter
    9 192 vues
    L’ostéoporose est une maladie silencieuse, qui évolue sans symptômes, jusqu’au jour où peut survenir une fracture sans qu’il y ait eu de traumatisme important. Les fractures ostéoporotiques concernent principalement les vertèbres, la hanche et le poignet.
    Après 50 ans, une femme sur deux et un homme sur cinq subiront une fracture survenant suite à un traumatisme faible, ce qui constitue un véritable problème de santé publique. En Europe, chaque 30 secondes, un homme ou une femme est victime d’une fracture due à l’ostéoporose.
    La densitométrie osseuse - ou ostéodensitométrie ou minéralométrie – est un examen radiologique pratiqué avec des rayons X de très faible intensité.
    Il s’agit de mesurer le contenu minéral de l’os par unité de surface (g/cm2).
    La densité minérale osseuse augmente avec la croissance jusqu'à 20-25 ans, puis reste constante jusqu'à 35-40 ans environ, pour diminuer ensuite progressivement.
    L’ostéoporose – qui est une maladie globale du squelette - se caractérise par une densité minérale osseuse faible et par une détérioration progressive de la micro-architecture du tissu osseux, ce qui accroît le risque de fracture.
    Il est donc essentiel de pouvoir mesurer la densité minérale osseuse, mais également de déterminer s’il existe des fractures vertébrales passées inaperçues chez le/la patient(e).