Advertising Console

    FPC #3 Objectifs, quotas & statistiques

    Reposter
    feeld

    par feeld

    39
    786 vues

    3 commentaires

    francoise fournier
    Au 4° assisses de la protection de l’enfance de juin 2010, tout comme aux journée de l’ANAS début nov 2010, à Marseille, il ne fut question que de bilan comptable.
    L’accroche étant : Comment retisser le lien parent/ enfant !
    cela ne fut jamais abordé. Sinon en disant, par la voix de Mme Francoise Léglise, présidente de l’ANAS, que les travailleurs sociaux passaient tout leurs temps devant l’ordinateur, 6% dans une action collective. (cf. dans le journal organisateur lejas)

    puisqu'un enfant placé rapporte 7500€ par mois 1 enfant.
    de l'argent qui ne redescend jamais vers l'enfant. Cf le rapport de la cour des comptes du 1° Oct 2009 par Feu Philippe Seguin.

    lire la lettre de Mme Jaffry
    http://www.betapolitique.com/Les-derives-de-l-aide-sociale-a-l-55837.html

    une émission radio: Radio Galère à Marseille je dénonce tout ce qui a dans cette lettre.
    http://parents-disqualifies-enfants-places.over-blog.com/
    Par francoise fournierIl y a 5 ans
    francoise fournier
    un enfant qu'ils ont coupé de tout liens chaleureux familiaux sera qualifié d'instable. Cf. le petit Christopher qui a fugué d’un foyer. Il ne savait pas où habitait ses parents, ne voyait pas sa soeur jumelle, sa famille il ne la voyait que dans un lieu médiatisé avec des éducateurs pour vous surveiller.
    juger instable, il devait être placer dans une institution pedopsychiatrique.
    la solution des travailleurs sociaux, c'est de rajouter de l'inhumain.

    pour eux, les travailleurs sociaux, tout va bien:
    - d'un coté, vous avez les cadres de ASE, carriériste, narcissique,
    - d'un autre côté, vous avez les travailleurs sociaux de base. souvent salariés précaires dans une association loi 1901 sous traitante de l'enfance. si ils se tournent vers les syndicats, c'est les emplois qu'ils défendent.

    pour l'un et l'autre, au plus il y a d'enfants à s'occuper, au plus ils seront rassurées.
    Par francoise fournierIl y a 5 ans
    francoise fournier
    "dèsobeir à la loi, c'est obeir à l'humain"
    ici aujourd'hui en France, il y a un génocide d'enfant.
    Un génocide institutionnel invisible, mais il prend de plus en plus d'ampleur à cause de la précarité, le mal logement.
    200.000 enfants placés par aide sociale à l'enfance (ASE) sans que le parent n'y peut rien.
    puisque les travailleurs sociaux sont
    - les décideurs, les juges du bien fondé de ce placement, les juges pour qualifier le parent de négligent, voire maltraitant et les juges pour qualifier l'enfant d'instable justifiant son placement.
    jamais il ne s'interroge sur l'autre.
    institution altruicide (cf. jean Maisondieu)
    Par francoise fournierIl y a 5 ans