Advertising Console

    LE REVE PREMONITOIRE DE TUNGULU SUR SA MORT ET CELLE DE JOKA

    Repost
    Agence AFI

    par Agence AFI

    70
    5 578 vues
    LES REVELATIONS INEDITES SUR L’ACTION D’ARMAND TUNGULU CONTRE L’IMPOSTEUR DE JOSEPH KABILA…
    (Il avait suivi à la lettre, son rêve prémonitoire)

    Le mystère sur la mort d’Armand TUNGULU a été percé par l’interview que Monsieur Henry MUKE a accordée à l’Afrique rédaction…
    Le rêve prémonitoire d’Armand a été le déclencheur de cet acte que certains qualifient d’irresponsable, et d’autres de bravoure ! Les rêves d’Armand réalisent souvent d’après ses amis et pasteurs. Des rêves annonciateurs des événements qui prennent souvent forme dans une période courte. (Un don de prophétie propre à Armand)
    Il n’a jamais eu la moindre idée suicidaire, Qu’à cela ne tienne, l’homme était déterminé d’interpeller l’imposteur qui est à la tête de la Nation Congolaise par son acte qui au demeurant a un caractère spirituel et symbolique.
    Dans les écrites monothéistes telles que la bible, la Torah et le Coran, Dieu met l’accent sur cet acte…(la lapidation). L’acte de Armand avait un caractère également symbolique vu son importance et sa portée…Aujourd’hui nous avons effet papillon de son action !
    Il savait pertinemment que son projectile n’atteindrait jamais son destinataire, mais la symbolique a prit le dessus sur l’acte au regard de la motivation de son rêve qui a comme je l’ai dit prémonitoire. Aujourd’hui, Armand a fait tomber le mythe fabriqué autour ce garçon de course !
    Une occasion en or portée sur un plateau d’argent pour redorer l’image de ce Tutsisant épris par le désir viscéral et éperdu de tuer… Il aurait procédé autrement, en sortant vainqueur de ce combat spirituel et médiatique, en invitant ce brave garçon de parler de ses revendications sous les feux projecteurs de la presse…Et il aurait eu le gain de cette action et la diaspora aura perdue pour longtemps, bataille médiatique !
    Comme on dit, le serpent change de peau, mais pas de nature ! Ou encore, chassez le naturel, il revient au galop…
    La suite : voir l'article sur www.afriqueredaction.com