Advertising Console

    Bernard-Henri Lévy invité de Marc-Olivier Fogiel – Europe 1

    Repost
    Bernard-Henri Lévy

    par Bernard-Henri Lévy

    122
    1 524 vues
    Bernard-Henri Lévy était l’invité, ce 18 novembre, de Marc-Olivier Fogiel, pour la Journée Mondiale de la Philosophie.
    N’oublions pas que l’ONU souhaitait que cette journée se déroule à Téhéran, ville ô combien symbolique, et tristement symbolique, où est toujours condamnée Sakineh à la lapidation. Où son fils, son avocat, et deux journalistes allemands du Bild, sont toujours emprisonnés.
    Bernard-Henri Lévy nous rappelle que grâce à la mobilisation de la Règle du Jeu , et après la publication de son édito du Point repris par la presse internationale , où il dénonçait ce « gag morbide» des instances onusiennes, Irina Bokova décidait d’annuler les manifestations prévues dans la capitale iranienne. « Une vraie victoire ». ( lien : http://www.bernard-henri-levy.com/iran-la-honte-quand-bernard-henri-levy-et-la-regle-du-jeu-remportent-une-premiere-victoire-11552.htm).
    Unesco, spécialiste de la forfaiture ? Oui sans doute. Un problème des Nations-Unies.
    Sakineh: « des nouvelles terrifiantes et tout le monde s’en fout ».
    Enfin la philosophie. Une technique un métier, une langue particulière. Qu’est ce que doit être la philosophie, lui demande Fogiel ? Il y a deux sortes d’école, répond Bernard-Henri Lévy. Ou bien on est platonicien ou on ne l’est pas. Ou bien les grandes idées pures ou bien les philosophes qui se coltinent le réel, qui soutiennent Sakineh, qui défendent Polanski. « Affronter la grande colère des choses », comme le disait Sartre. « Une certaine manière de regarder le monde, de lui poser un type de questions qu’on ne poserait pas sans cela ».