Advertising Console

    Le procès des faucheurs volontaires de maïs OGM

    Reposter
    rikiai

    par rikiai

    878
    149 vues
    Peines d'amendes et prison avec sursis contre les 86 faucheurs volontaires dont José Bové, coupables d'avoir saccagé une parcelle de maïs transgénique MON810 dans le Lot-et-Garonne en 2006

    José Bové, et 3 autres responsables dont Jean-Baptiste Libouban, 80 ans, fondateur sur le Larzac des Faucheurs volontaires, ont été condamnés solidairement à 120 jours amendes à 50 €: soit une amende de 6 000 € à régler sous 4 mois
    Les 82 autres ont été condamnés à 2 mois de prison avec sursis

    Or depuis le fauchage, un moratoire de 2008 interdit la culture en plein air d'OGM
    Le tribunal a requalifié les faits en «destruction de parcelle OGM», délit n'existant pas en 2006, pour que les prévenus ne tombent pas sous le coup de l'état de récidive
    L'agriculteur pro-OGM propriétaire des parcelles fauchées a été débouté de ses demandes de dommages et intérêts de 80 000 €, le tribunal considérant le préjudice indemnisé suite à la remise d'un chèque de 25 000 € qques minutes avant l'ouverture du procès