DIEU CREA PASCAL TABU LEY, L'ICONE AFRICAINE " 70 ANS D'AGE"

Agence AFI
54
6 884 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
… ET DIEU CREA TABU LEY

Rochereau? « Il est de voix qui ouvrent la voie » Robert Brazza, Africa n°1

Dit Pascal? La gloire éternelle de la musique africaine moderne... de l'éclatant succès à l'Exposition universelle de Montréal à l'apothéose du Festival des arts nègres à Lagos, après le triomphe de l'Olympia de Paris!
Tabu Ley ? Oui, il faut reparler de Pascal SINAMOY, né le 13 novembre 1940. Les mélomanes croient tout savoir de l'oeuvre musicale de l'auteur-compositeur d' "ADIOS TETE", la chanson fétiche de l'African Jazz des années 60. Adios Tété... la Joconde de la chanson africaine. Rien n'est moins sûr!

La notoriété ne peut, à elle seule, traduire les différents aspects d'une personnalité si forte. Le succès-si éclatant soit-il- n'exalte pas suffisamment la prodigieuse vitalité de son immense talent. Il faut plonger au cœur même de sa création musicale pour saisir et l'homme et l'artiste dans ce merveilleux univers musical congolais.

Comme il est fabuleux, cet univers musical ! Exhalant un charme envoûtant, il offre à ceux qui le fréquentent un plaisir exquis à travers l'esthétique des œuvres qu'il regorge. Celles de Rochereau - résistant à l'usure du temps-y occupent une place éminente; car elles ont considérablement enrichi le répertoire des classiques de la chanson congolaise depuis 1959 et servent des points de repères lumineux au splendide jardin musical congolais: Kelya, Ruphine missive, Mambu na nge, Sala noki Pascal, Ah Congo !, Mabusele, Djeke, Suke, Sawa monzemba, Maman kulutu, Ndaya paradis, Jolie Elie, Jalousie mal placée, Mimy Ley, Amouraté, Djibebeke, Lina...

En ce 13 novembre 1940, éblouissante de beauté, Athéna- déesse grecque de l'intelligence et protectrice des arts - descendit de l'Olympe, se pencha sur le berceau de Tabu Ley et lui dit: « Seigneur Ley, béni des dieux et comblé de talents, fructifie-les pour faire rayonner l'exquise beauté de la culture congolaise

Anicet MOBE FANSIAMA
Chercheur en sciences sociales

0 commentaire