Incursion en Ethnopsychologie, par Viviane Romana

317 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Le Réalisateur Karim Miské, invité du magazine de l'Epra, réagit à un extrait du reportage de Katia Scifo, Altenative FM : "Incursion en Ethnopsychologie, par Viviane Romana"
L'éthopsychologie est née en France en grande partie grâce à la volonté du psychologue Toby Nathan. L'homme a mis en place les premières consultations en ethnopsychiatrie en 1979 en Seine Saint Denis. Viviane Romana fut l'une de ses élèves, de surcroît elle a participé aux débuts de ce qu'elle nomme « cette aventure extraordinaire ». Dans ethnopsychologie, il y a ethno, venant d'ethnie et psychologie, une science qui étudie les faits psychiques. Les éthnopsychologues visent à soulager les populations migrantes souffrantes. Leurs patients sont principalement des primo- arrivants, venus de fraîche date ou non, ainsi que des descendants de migrants. Ces thérapeutes prennent en considération les éléments culturels et sociaux propres à ces populations et qui différent des habitudes du pays dans lequel ils s'installent, françaises ici en l'occurrence. L'ignorance de ces caractéristiques peut être source de mésentente entre les institutions et les personnes concernées. De là des jugements de valeur naissent. Ces derniers peuvent se traduire par des sanctions lourdes et injustes. Prenons un exemple : le système de parenté. En France il est patriarcal, alors que dans certains pays africains il est matrilinéaire. Cela signifie que c'est l'oncle maternel, au côté de la mère, qui est responsable de l'enfant. Ignorer ce fait peut induire un jugement de valeur fortement négatif à l'encontre du père biologique de l'enfant. On peut alors déclarer que ce père est défaillant, irresponsable. Lorsque ce sentiment s'exprime dans le cadre d'une institution telle l'éducation nationale, ou la Protection judicaire de la jeunesse, les conséquences peuvent être très lourdes sur le devenir et la structure de l'ensemble de la famille.

0 commentaire