Ça Vous Regarde - Le débat : Rentrée politique : gare aux divisions !

LCP

par LCP

1,8K
22 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à

En cette rentrée parlementaire, députés de la majorité et de l’opposition reprennent leurs travaux dans un contexte quelque peu mouvementé. Entre les rivaux revendiqués de Nicolas Sarkozy, qui dans son propre camp ne cachent pas leurs ambitions présidentielles, et l’opposition forte de sa large victoire lors des élections régionales, la situation n’apparaît pas particulièrement favorable au Président. A 31% d’opinions favorables, la cote de popularité du chef de l’Etat gagne un petit point selon la dernière enquête mensuelle de l’Ifop, mais dans le même temps le nombre de mécontents a atteint le niveau record de 68%. Ainsi la question d’une crise de confiance se pose légitimement. Au-delà de l’opinion, un fossé semble se creuser entre le pouvoir exécutif et les représentants du législatif.



Alors que le débat sur l’immigration est relancé, Brice Hortefeux ayant menacé de retirer sa nationalité à l’époux prétendument polygame d’une femme portant le niqab récemment verbalisée, l’opposition dénonce un scénario et une instrumentalisation orchestrés par le gouvernement pour rallier ses électeurs de 2007. Le 6 mai sera justement lancé un audit de la politique d’immigration du gouvernement à l’initiative des députés issus des principaux partis de gauche. Autre cheval de bataille du gouvernement, la burqa. Le 11 mai sera discutée dans l’hémicycle la proposition de résolution sur « l’attachement au respect des valeurs républicaines face au développement de pratiques radicales qui y portent atteinte ». Là aussi, le débat est loin de faire consensus, dans l’opposition mais aussi sur les bancs de la majorité, notamment pour ce qui est des modalités d’application de l’interdiction du port du voile intégral.



Invités :

+ Philippe Goujon, député UMP de Paris,

+ François Goulard, député UMP du Morbihan, maire de Vannes,

+ Bruno Le Roux, député socialiste de Seine-Saint-Denis,

+ Jean-Marc Lech, président et co-fondateur de l’institut de sondage IPSOS.

0 commentaire