Bello Vedere - Ballade poetique - Jessika Laranjo - JUIN 2010

Découvrir le nouveau player
Jessika Laranjo
4
163 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Bello Vedere est un projet artistique collectif qui associe des jeunes de 15 à 18 ans du Lycée Pierre de Coubertin et dont le champ d’action est précisément le Channel.Il s’agissait de restituer dans un travail utilisant la vidéo principalement, la perception (poétique, documentaire, fictionnelle, etc.) que peuvent avoir des lycéens de l’infrastructure du Channel, véritable théâtre pour l’imaginaire. Ceci par la mise en place d’un processus artistique dans lequel les lycéens sont partie prenante ; en somme, acteurs et réalisateurs. Dans le cadre d’un atelier hebdomadaire, les lycéens de l’atelier, accompagnés par Jessika Laranjo, l’artiste porteur du projet et Jean-Michel Compiègne, enseignant, ont interagi méticuleusement avec cet environnement étonnant, selon leurs personnalités, leurs intérêts et leurs désirs à cette occasion. Chaque projet engagé a été élaboré dans l’idée d’une finalité et d’une logique commune : une sorte de court-métrage expérimental à côté de projets satellites complémentaires (vidéo, textes, photographies, enregistrements sonores, etc.). L’idée était, au delà de la mise en œuvre d’un processus artistique, de permettre la découverte d’un lieu, d’un milieu professionnel et d’un patrimoine architectural, d’initier à un médium et de rappeler par une métaphore, enfin que Le Channel, en tant que digne lieu de culture se veut un lieu perméable où chacun peut « habiter » à un moment, se métamorphoser l’espace d’une idée tout en mettant son grain de sel...En soi, Bello vedere est donc une ballade poétique, sensible et étrange intra-muros, qui questionne l’idée du regard, du désir et de l’appropriation, à l’image de cette alléchante présentation du Channel :Illustrer la définition donnée par le Channel lui-même de ces différents et surprenants espaces très Cinématographiques : « (…) la nouvelle architecture du lieu qui appelle une vie ruisselante à travers tous les membres de son corps, en symbiose avec eux (chapiteau, librairie, restaurant, belvédère, hôtel des artistes, grande halle, Passager, pavillons... » Le Channel « Belvédère vient de l’italien bello vedere, qui signifie littéralement beau voir. Offert comme un point d’exclamation dans le paysage, il ouvre une vision poétique en prise sur la ville et ses horizons lointains. Lieu d’une métamorphose (…) » Le Channel Les lycéens associés, ici, comme le point d’exclamation dans le paysage du Channel qui donne à voir, à « beau voir » par toutes les approches de leurs corps et de leurs mots, des visions poétiques et surprenantes de ce lieu, d’un lieu culturel qui, en soi, est le lieu de tous. Ce qu’ils démontrent ainsi.

0 commentaire