Advertising Console

    Sakineh en sursis (Interview, sur LCI, avec Jean-François Ra

    Bernard-Henri Lévy

    par Bernard-Henri Lévy

    123
    410 vues
    Peu de mots à rajouter sur l’interview que donnait ce matin, par téléphone, Bernard-Henri Lévy à Jean-François Rabilloud, l’une des grandes figures de la chaine française LCI. En voici quelques extraits retranscrits :

    « Nous avions été très inquiets toute la journée d’hier avec un risque d’exécution ce matin à l’aube. Nous avons, à la Règle du jeu, veillé et pensé toute la nuit à Sakineh. L’exécution de Sakineh grâce au ciel n’a pas eu lieu aujourd’hui.oui

    A quoi jouent les Iraniens dans ces annonces d’exécution annoncée, reportée sous entendue ? Premièrement à torturer Sakineh et sa famille. N’oublions pas que son fils a été raflé, et qu’il y a cette horrible extorsion de faux aveux. Deuxièmement à tester les Occidentaux, s’ils réagiraient avec autant d’émotion qu’on peut l’imaginer. Il y a eu là un test concluant, mais pas dans le sens qu’ils espéraient. Toute la journée d’hier, ils ont senti une très forte résistance.

    Nous avons pris contact avec le secrétariat d’état américain, Hillary Clinton, Madame Catherine Ashton et Nicolas Sarkozy que j’ai eu personnellement. Je crois que la mobilisation des grandes nations démocratiques disant à l’Iran que ce n’était pas possible, que cet acte là n’était pas digne d’une nation intégrée au concert des nations à jouer un rôle essentiel.

    Merci à la mobilisation internationale, aux centaines de milliers de françaises et de français qui ont signé notre pétition et merci ci aux dirigeants du monde libre qui fortement ont exprimé leur révolte à cet acte barbare. Nicolas Sarkozy en tête. »
    Bernard-Henri Lévy