Le zizi du pêcheur ou l'art à Bras-Panon

Komansava.com
5
709 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Bras-Panon - Polémique terminée. Ou du moins doit-on l'espérer du côté de la mairie de Bras-Panon depuis que les statues du sculpteur Henri Maillot ont été réinstallées il y a quelques jours autour du rond-point du centre-ville. L'œuvre tourne autour d'un symbole panonais : le pêcheur de bichiques. Tel était la commande de la mairie. Ensuite, comme l'explique le maire Daniel Gonthier, l'artiste a eu toute liberté d'interprétation et il a construit son "canal bichique" dans lequel ruisselle le fluide de la création de statue en statue.

C'est la statue la plus haute de l'édifice qui a posé soucis. Un pêcheur, panier sur la tête et mains sur les hanches, bombe le torse tout en urinant dans la rigole. Quelques habitants s'estiment encore outrés - ils ne semblent pas constituer une majorité - d'autres trouvent au contraire l'initiative intéressante pour mettre en valeur leur commune. Mais au-delà de ce débat sur la bienséance, le "Manneken-pis" panonais avait le culot d'arroser les passants par faute de maîtrise de la direction et de la puissance du jet.

Le maire annonce aujourd'hui que le défaut est "techniquement" réparé. Et il défend son projet de faire de sa ville une ville des arts. Le canal bichique d'Henri Maillot fait partie d'un ensemble plus vaste qui commence, un kilomètre plus bas, au rond-point du stade où deux autres sculptures, de Nelson Boyer celles-ci, sont déjà en place. Il s'agit là aussi de pêcheurs de bichiques. Une troisième oeuvre devrait être installée dans les jours à venir. Son créateur, Daniel Refoulama la garde pour l'instant secrètement dans son atelier. L'ensemble sera inauguré fin septembre ou début octobre. Il est également prévu que les artistes interviennent dans les écoles de la commune. En attendant la création d'une école municipale d'art plastique...

0 commentaire