Retraites: nouvelle action coup de poing dans la Loire

Découvrir le nouveau player
1 420 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Nouvelle action coup de poing ce matin dès 4 heures de la Coordination inter-secteur de la Loire. Une centaine de manifestants a bloqué le centre de tri de La Poste. Dans la zone concernée, la distribution du courrier des particuliers mais également des professionnels sera perturbée une bonne partie de la journée.
Une centaine de militants, venant de différents secteurs (professeurs, étudiants, facteurs, hospitaliers...), était mobilisé ce matin dès 4 heures devant le centre de tri de La Poste de Saint-Just-Saint-Rambert pour s'opposer une nouvelle fois à la réforme des retraites. Si les députés s’apprêtent aujourd'hui à voter définitivement le texte, adopté hier par le Sénat. Les syndicats, eux, maintiennent leur appel à la mobilisation demain. C'est la raison pour laquelle encore aujourd'hui la Coordination inter-secteur de la Loire poursuit leurs actions ponctuelles. Une manière de faire vivre le mouvement, une trentaine d'étudiants était là pour soutenir leurs aînés dans la lutte. L'espoir de faire plier le gouvernement et que la réforme ne soit jamais appliquée motive chaque militant qui est encore sur le terrain.

Le blocage s'est s'est terminé aux environs de 9 heures après que quelques palettes soient brûlés pour réchauffer l'atmosphère. Il faisait particulièrement froid ce matin dans le Stéphanois.
Reportage: Damien Lepetitgaland

1 commentaire

Je pense que ces gens ont trop de privilèges. Nous qui sommes au chômage et n'avons pas la possibilité d'évoluer, vu que nous sommes issus du sous-prolétariat, n'avons pas d'autre choix que de lutter pour ne pas sombrer dans la rue. J'ai travaillé avec ces gens et cotoyé leurs syndicalistes, et je peux vous dire que seul leur égo importe. Que la Direction recoure à des intérimaires ou des CDD à répétition, les syndicalistes de La Poste s'en tapent. Preuve à l'appui: comment expliquez-vous qu'un facteur ait pu être en CDD pendant plus de 22 ans? Pour garder leurs privilèges, les postiers de la Fonction Publique ont tout intérêt à ce qu'ils ne soient pas concurencés. Par conséquent, pour eux, il est préférable que la Direction mène une politique esclavagiste, étant donné que les nouveaux travailleurs précaires n'auront pas leur mot à dire. On comprend pourquoi La Poste choisit l'immigration choisie: le fonctionnaire reste en haut de l'échelle, tandis que le p
Par Dominique Gérault il y a 4 ans