Advertising Console

    Plateau invité : Edmond Hervé

    INA

    par INA

    6K
    35 vues
    Edmond HERVE, ancien secrétaire d'Etat à la Santé, interviewé par Claude SERILLON déclare comprendre la souffrance des victimes, mais estime qu'elle ne doit pas engendrer l'injustice. Il considère comme profondément injuste la décision qui le concerne. Elle a été obtenue par 8 voix contre 7. "le droit et la justice n'ont pas participé à cette décision". "La cour ne me fait aucun reproche concernant les hémophiles et aucun reproche concernant le dépistage, mais me reproche de ne pas avoir procédé au rappel des transfusés en 1985. Ce rappel a eu lieu en France à la fin de 1992 et au début de 1993. La question se pose donc de savoir si ceux qui m'ont succédé doivent être eux aussi menés en justice. En octobre 1985, une circulaire prévoyait des enquêtes transfusionnelles. Personne à l'époque n'a parlé du rappel des transfusés et tout le monde a applaudi les décisions que nous avons prises. Le 16 septembre 1985, j'ai même reçu une lettre de félicitations d

    Retrouvez ce media sur Ina.fr
    INA recommande :Culte