Antennes relais nocivent pour la santé, mais aucune étude française le confirme

INA
4,5K
68 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
En France pas d'étude établissant formellement la nocivité de ces antennes.
Catherine Lagarde accuse l'antenne relais à côté de sa maison d'être à l'origine de ses troubles de santé (maux de tête, bourdonnements, nausées...), l'obligeant à quitter son domicile. A Capian, en zone rurale et au milieu d'habitations, SFR va installer une antenne de 45 mètres à la place d'un relai radio de 10 mètres. le village se mobilise contre, en s'appyant sur les études sanitaires faites à l'étranger. Daniel Oberhausen a réunit dans un livre les études faites par les autres pays européens.

Retrouvez ce media sur Ina.fr

0 commentaire