Advertising Console

    Analyse des tâches. Les préparateurs de commandes.

    Repost
    Anact

    par Anact

    82
    2 976 vues
    Virgine GOVAERE, chargée de mission à l’INRS, présente une analyse des tâches et des risques du métier de préparateur de commande. Les modes de guidage varient selon les entrepôts : listing papier, radio ou voice picking. Les compétences principalement requises relèvent de la capacité à prélever les colis en adéquation avec la commande du client, à stabiliser les palettes en fonction de leur volume, à effectuer un contrôle qualité. La quantité de colis acheminée assure le niveau de productivité. Les déplacements et la préparation des colis représentent respectivement 40 % du temps de travail, les tâches annexes 15 à 20 %. Les contraintes sont liées à la manutention, au mode d’implantation des marchandises, à l’utilisation des technologies, à la conduite, au type de marchandises, à l’environnement (le froid, le bruit, la chaleur). Les salariés sont potentiellement exposés à des risques de lombalgies, de troubles musculosquelettiques (TMS), de risques psychosociaux (RPS) mais aussi à des accidents liés au travail de plain-pied ou en hauteur, aux collisions et aux coupures.