Advertising Console

    P. Drieu La Rochelle : Journal 1939-1945 - J. Paulhan : Choix de lettres

    INA

    par INA

    5,6K
    540 vues

    1 commentaire

    Jean-Guy Rens
    Terrible, ce commentaire autosuffisant et moralisateur de ce Barrot. Qui est-il pour dire de Drieu qu'il avait du talent, mais pas de génie? Barrot aurait pu essayer de nous éclairer sur les rapports de Drieu et de Paulhan qui étaient quand même loin d'être inintéressants. Pourquoi Drieu serait-il aller sortir Paulhan des griffes de la GESTAPO s'il avait été un simple collabo de circonstances? La grandeur de Drieu est justement d'avoir réussi à surmonter ce "misérable petit tas de secrets" qui fermente au tréfonds de toute conscience pour créer une œuvre témoin, une œuvre symbole, une œuvre éclairante sur toute une époque. On ne rend pas compte du phénomène Drieu qui dépasse toutes les frontières idéologiques et temporelles en pontifiant sur une soi-disant dignité de l'écrivain. Est-ce Jean Genêt était digne? Est-ce que Bukowski était digne? Et Selby alors? La morale des fonctionnaires de la littérature ne produira jamais rien de grand, pas même de la cri
    Par Jean-Guy RensIl y a 4 ans