L'avenir des médecines douces, vu par Me Robard

Découvrir le nouveau player
Ouvertures
31
2 811 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Selon l’avocate Isabelle Robard, spécialiste du droit de la santé, le recours aux médecines non conventionnelles (MNC, dites douces, traditionnelles, complémentaires ou alternatives) sera facilité, « non pas pour satisfaire la liberté thérapeutique des patients, mais par nécessité économique ».
Elle est interviewée par Jean-Luc Martin-Lagardette pour le magazine Ouvertures.net, à l'occasion du congrès de l'Alliance pour la santé, le 16 octobre 2010 à Montreuil (93).

0 commentaire