Le Budget décrypté

Découvrir le nouveau player
Les Echos

par Les Echos

376
283 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Jean-Francis Pécresse, éditorialiste aux Echos, explique que le Projet de loi de finances 2011 taille sensiblement dans les dépenses. L’effort serait un peu moins vif sur le volet recettes. Au total, on ne peut parler de hausse des impôts au sens strict, même si il y aura bien un accroissement des prélèvements obligatoires.

1 commentaire

Même si par miracle ils arrivaient à un déficit annuel de 3 à 4% ils vont dans le mur à vitesse grand V puisque cela signifie que chaque année la dette augmentera d'autant, 3% de l'année 1, deuxième année : 3% de l'année 1 (qui avait déjà augmenté la dette de 3%), etc etc, à ce rythme dans 10 ans on a + que doublé la dette totale, sans compter que d'ici là la note de la France sera abaissée et que du coup les intérêts exigés grimperont en flèche, à ça trois solutions puisqu'ils ont trop laissé s'envenimer la situation... soit une grosse guerre (mais encore faut-il pouvoir la financer), soit le défaut de paiement (mais vu que nos dirigeants roulent pour nos créanciers de banquiers c'est peu probable), soit finir de dépouiller ce qu'il reste de classes moyennes, les connaissant je penche plutôt pour la troisième option. Le souci c'est qu'après ils auront vraiment tiré leurs dernières cartouches, y' aura plus personne pour casquer.
Par Grutz Glermann il y a 4 ans