Advertising Console

    Zones sensibles: La protection des travailleurs étrangers

    Reposter
    Agence France-Presse

    par Agence France-Presse

    4K
    63 vues
    Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) était ce vendredi 17 septembre au centre des soupçons, au lendemain de l'enlèvement de cinq Français et deux Africains dans le nord minier du Niger, même s'il n'y a encore eu aucune revendication. Les personnes kidnappées tôt jeudi matin à Arlit (1.000 km au nord-est de Niamey) sont un employé du groupe nucléaire français Areva et son épouse, tous deux Français, et cinq collaborateurs - dont un Togolais et un Malgache - de Satom, une filiale du groupe Vinci. Interview de Louis CAPRIOLI, PDG d'une agence privée de sécurité, ancien de la DST. Durée 01:29