Advertising Console

    Abbaye du thoronet

    Repost
    Jean-Philippe Trovato

    par Jean-Philippe Trovato

    11
    2 673 vues
    A l'aube du XII siècle, l'ordre monastique clunisien atteint son apogée et affiche puissance, gloire et richesse. Un moine, Robert de Molesme, réagit et décide de revenir à la règle stricte de Saint Benoît, rédigée vers 534, qui prône l'humilité, l'obéissance, la pauvreté et le juste équilibre entre travail manuel et prière. En 1098, il fonde le monastère de Cîteaux, prés de Dijon, qui donne son nom au nouvel ordre. A partir de 1109, Étienne Harding codifie la règle cistercienne.
    Entre 1113 et 1115, Cîteaux fonde les quatre premières de ses "filles" : La Ferté, Pontigny, Morimond et Clairvaux. Sous l'abbatiat de Bernard, de 1115 à 1153, qui réaffirme avec vigueur la règle de saint Benoît, Clairvaux devient le centre de l'ordre cistercien qui essaime à travers l'Europe. Fustigeant violemment l'apparat de Cluny, Bernard de Clairvaux trace la voie de la rigueur et du dénuement. Seuls le travail et la prière doivent animer les cisterciens alors dénommés les "moines blancs".