Quand l'Education Nationale lutte contre notre Histoire

Découvrir le nouveau player
SACR TV

par SACR TV

115
1 269 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Un petit groupe de militants royalistes des Jeunes Royalistes et du Groupe d'Action Royaliste, ont décidé de déposer symboliquement au ministère de l'Education Nationale, un livre d'Histoire de France de Jacques Bainville, avec à l'intérieur une lettre ouverte au ministre de l'Education Nationale. Action qui fait suite à la décision de cette institution de faire disparaître des livres d'Histoire scolaire, les grands personnages historiques que sont Louis XIV et Napoléon !

7 commentaires

LISER "le droit de la race supérieure" sur le net et vous allez comprendre
Par chouchabli l'année dernière
ah bah ouais! Il fallait que cette histoire soit écrite par un monarchiste catholique, rien de moins, afin de nous restituer la période révolutionnaire en toute impartialité.
Par valdejunquera il y a 3 ans
Certes, cela participe d'un double mouvement: poursuivre la repentance en écartant de grands hommes de l'Histoire de France, et surtout, priver la jeunesse d'une vraie culture historique apte à donner du recul et à développer le sens critique. Il est plus aisé de manipuler les foules quand on a pris soin de les abêtir auparavant. D'où mon appel à se renseigner par soi même, ce qui me semble être un complément essentiel à l'enseignement institutionnel.
Par damienthorn il y a 4 ans
Damienthorn, nous ne défendons nullement Napoléon en tant qu'homme politique, ce que nous défendons, c'est le fait qu'il soit un personnage faisant parti intégrante de notre histoire, et il doit être considéré comme tel !
Pour le reste, l'histoire peut devenir passionnante quand on la rend passionnante ! C'est sûr apprendre aveuglément des dates en pagailles sans trop être conscient de ce qu'elles représentent, peut devenir rapidement lassant ! Mais ce qui est encore plus triste, c'est de faire disparaître des passage entier de notre histoire pour des raisons idéologiques !
Par SACR TV il y a 4 ans
Etrange que des royalistes défendent Napoléon l'usurpateur. Plus globalement, l'enseignement de l'histoire est, à mon sens, un véritable chemin de croix, pour une raison simple, le manque cruel d'intérêt de la part des élèves. L' école ne peut à elle seule transmettre la richesse de notre histoire, surtout quand on sait les lacunes criantes qu'elle doit tenter de résorber par ailleurs, notamment en français. Suivre l'enseignement de l'Histoire est nécessaire mais non suffisant, il faut faire preuve de curiosité, lire.
Par damienthorn il y a 4 ans
Voir plus de commentaires