Taiwan: Débats et échanges sur les étudiants chinois

98 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
La question que se posent les législateurs de Taïwan, est de savoir, si on peut permettre aux étudiants de Chine continentale, d'étudier à temps plein dans les universités de Taïwan. Le KMT, au pouvoir, tente de racoler des supporters à l'idée, rappelant que l'expérience, pour les étudiants chinois, serait bénéfique des deux côtés du détroit. Un fonctionnaire de l'éducation a souligné que la démocratie et l'ouverture d'esprit de Taïwan peuvent laisser une profonde impression sur les étudiants.

Depuis que le président Ma Ying-jeou a pris ses fonctions en 2008, Taïwan a forgé des liens plus étroits avec la Chine.

Maintenant, que le KMT, Parti nationaliste chinois, est au pouvoir, il cherche à promouvoir ces liens, en ouvrant ses portes aux étudiants du continent. Il a rédigé un projet de loi qui reconnaît les diplômes et licences de Chine continentale, et permettrait aux étudiants chinois d'étudier à temps plein dans les universités de Taïwan.

Jusqu'à présent, ce projet de loi n'a pas été adopté, en raison de l'opposition du DPP, Parti démocrate-progressiste. Le Parti s'inquiète que cela puisse ouvrir la voie à un afflux d'étudiants de Chine continentale, qui pourraient par la suite, s'accaparer des emplois locaux. Le DPP a proposé des amendements, visant à limiter le nombre de postes disponibles, et une garantie que, les étudiants chinois n'auront pas accès à des bourses, ou des opportunités de travail à Taïwan.

0 commentaire