Advertising Console

    Tel est pris...

    Reposter
    iesamultimedia

    par iesamultimedia

    12
    1 519 vues
    Emilie Arsicaud – 2010
    J’ai réalisé une animation en stop-motion avec des personnages en pâte à modeler d’une part parce que je
    voulais savoir comment faire cela de manière optimale et d’autre part parce cette technique m’attire depuis
    assez longtemps.
    En effet, j’ai eu cette idée en repensant à des programmes tels que Mio Mao – de Francesco Misseri, 1979
    - à Chapi Chapo – de Italo Bettiol et Stephano Lonati, 1974 – ou même aux Shadoks – de Jacques Rouxel, 1968
    - que je regardais quand j’étais petite.
    De ce fait j’ai volontairement choisi un décor minimaliste pour mettre en valeur les deux personnages, leurs
    expressions physiques et les bruitages. Il fallait pouvoir accentuer leur air « niais » pour les rendre plus drôle et
    le silence, le vide et l’absence de couleur autour d’eux mettraient en avant cet aspect. La musique reprend cette
    idée de simplicité à tout point de vue pour souligner le comique du sketch.
    D’un point de vue technique, j’ai utilisé un appareil photo numérique Nikon D3000 « télécommandé » par le
    logiciel Dragon Stop Motion pour les prises de vues. 350 photos ont été nécessaires dans le but d’obtenir 12
    images par secondes. Puis avec After Effects, j’ai utilisé le remappage temporel pour doubler les images dans
    un premier temps de manière à fluidifier et rendre plus crédible l’animation – soit obtenir au final 24 images par
    secondes. Ensuite j’ai ralenti certains passages, accéléré d’autres pour servir l’histoire et réalisé un montage
    pour arriver à mon idée originale.
    Une recherche de sons bien précis sur le site www.sound-fishing.net m’a permis d’acquérir tous les
    bruitages dont j’avais besoin pour faire un mix sous Soundbooth et l’insérer à son tour dans mon projet After
    Effects.