Advertising Console

    Debussy - Pour les Arpèges composés (Etude livre 2 n°11)

    aegee

    par aegee

    0
    327 vues
    L'effusion romantique n'est pas pour Debussy. Les "Arpèges composés" fuient l'épanchement facile.

    L'aveu tendre est coupé d'effets de music-hall. La confidence stoppée de numéros de clowns... L'emphase mélodique, aussi bien l'abondance d'arpèges qui ornent rituellement toute expression sentimentale, sont caricaturées de traits définitifs.

    Peur de trop s'attendrir ? Crainte de se livrer ? On sait que Debussy affectionnait le cirque. Et si "les gens qui pleurent en écrivant des chefs-d'œuvre sont d'implacables blagueurs" (*), le clown peut nous toucher, sous les éclats du rire. (Louis Latourre)

    (*) lettre à Pierre Louÿs, 27 mars 1898