PLUS : l'activisme à l'honneur à Vienne 2010

Association AIDES
64
229 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
L’activisme à l’honneur dans le temple de la recherche - Un militant récompensé du prix « Jeune Chercheur IAS/ANRS »

Khalil Elouardighi, figure incontournable de la lutte contre le sida en France et à l’international,actuellement responsable du plaidoyer à Coalition PLUS, a reçu le prix « Jeune Chercheur » de l’Agence Nationale de Recherche contre le Sida (ANRS) et de l’International AIDS Society (IAS). Ce prix récompense son travail de recherche sur les problèmes d’accès aux médicaments liés aux secrets industriels.

C’est la première fois qu’un militant-chercheur reçoit ce prix. Cette récompense s’inscrit dans la reconnaissance grandissante accordée aux savoirs profanes dans le cadre des conférences scientifiques sur le sida.

La recherche n’est pas l’apanage des universitaires. Les militants de la lutte contre le sida ont une expérience et un savoir-faire dû à leur vécu de personnes séro-concernées. Ils sont en capacité de s'approprier des questions de recherche, et d’être force de proposition, apportant un précieux regard en complément de la recherche institutionnelle.

L’abstract primé est centré sur la nécessité, pour les autorités sanitaires, d’obliger les laboratoires princeps à octroyer des licences sur leurs secrets de fabrication des bio-médicaments. Ceci afin de permettre la mise sur le marché de versions génériques de ces produits, dans des conditions respectant les principes de base de l’éthique scientifique.

Ces résultats s’inscrivent parmi les autres recherches présentées à Vienne qui montrent que, presque 10 ans après la décision de l’OMC d’autoriser les médicaments génériques au Sud, la propriété intellectuelle constitue de nouveau une barrière majeure à l’accès au traitement pour les malades des pays pauvres.

0 commentaire