Advertising Console

    Interview de Jacqueline Amiel-Donat par Nicolas Caudeville 3

    Reposter
    77 vues
    Que devient Jacqueline Amiel-Donat, en ayant fait le choix des convictions face à Georges Frêche et Christian Bourquin ?
    Serait-elle devenue le moine franciscain de la politique locale ?
    Comme Rambo interrogeant le colonel Trautman, elle semblerait demander à la gauche "Ce coup-ci, on y va pour gagner ?".
    Elle nous raconte une saison d'opposition face au maire nommé Jean-Marc Pujol, les tiraillements avec celui qui veut se croire toujours maire, Jean-Paul Alduy, le dessous des sénatoriales, les exclus du parti socialiste, la mort annoncée des commerces du centre ville, comme ceux de Cassanyes, la gare TGV n'aura pas lieu, le théâtre de l'archipel "étoile noire" de la culture locale, la fin des estivales et le futur de l'université de Perpignan, ou pas !