Smart Cup 2010 Croix-en-Ternois Race

Marc Lacroix
119
19 558 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Ce week-end de course dans le Nord-Pas-de-Calais débutait dès le samedi en fin d'après-midi, avec la première des trois manches d'une demi-heure prévues lors de ce meeting.
On s'attendait bien sûr à une nouvelle confrontation entre Benoît Visnovsky, vainqueur à Mettet, et Maiken Rasmussen. Après avoir fait étalage de son talent et de sa pointe de vitesse à Vallelunga, la Danoise était bien déterminée à rééditer sa victoire italienne en terre française. Kevin Balthazar, Jeremy Arnhem et consorts étaient quant à eux les logiques outsiders de la catégorie reine, celle des nouvelles Smart codée "451". Adam Marino et Laurent Monteil restaient a priori les hommes à battre du côté des 90 ch, les "450", d'autant que David De Coster ne participait qu'à une course.
Participant également à cette course des "anciennes" Smart, Valérie Somers concrétisait un souhait de longue date et s'appliquait à apprendre méthodiquement la Smart Cup.
Devant, c'est effectivement Marino qui remportait les deux premières manches, mais il terminait son week-end au stand, voiture en feu. Dès lors, c'est Laurent Monteil qui réalisait la bonne opération au championnat, qu'il mène devant Marino. Ceci non sans avoir donné le maximum de lui-même comme en atteste ce passage musclé…
Contre toute attente, c'est Dominique Wroblesky qui prenait le meilleur envol général au premier départ. Un leadership éphémère, puisque le Français couchait sa monture dès le premier passage au droite de la passerelle, ce qui nécessitera l'entrée en piste des Safety-Cars.
Manifestement, il était écrit que ce week-end serait tourmenté pour Dominique qui rentrait après la dernière manche bouclier arrière fondu, suite à une casse de fixation d'échappement.
Et des problèmes, il y en eut d'autres pour émailler ce déplacement à Croix-en-Ternois.
Damien Verleyen n'a pu se battre tout le temps à arme égale, ce qui n'entamera en rien sa bonne humeur.
...

0 commentaire