Les avocats d'AZF en désaccord

Toulouse Infos
100
261 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Et on commence ce journal avec le procès AZF. En effet, les deux avocats de l'association des sinistrés du 21 septembre sont en désaccord. Ils ne parviennent pas à s'entendre sur la répartition de leurs honoraires. Maître Agnès Caséro réclame en effet l'intégralité de la somme décidée par le tribunal. C'est ce que nous explique Jean-François Grelier, le président de l'association.

4 commentaires

Je suis très heureux des deux commentaires de Kathleen Baux, Vice-Présidente de l'association "Pour la Vérité sur le 21 septembre" (V 921) et suis en mesure de vous confirmer l'action déterminée du Comité Scientifique et Technique de cette association dans la contestation irréfragable de la thèse accusatoire "officielle" et dans la remontée patiente de la chaîne logique qui conduira à l'identification de l'événement initiateur du processus catastrophique global. Trois parties civiles en première instance ont d'ailleurs interjeté appel pour demander à la Cour de relancer l'instruction judiciaire en ce sens. Elles ne se sont pas laissé berner, comme d'autres, par ces avocats hautement contestables qui les ont persuadé que Total était leur adversaire, alors que ce groupe les a indemnisé et qu'ils n'ont plus rien à chercher en appel qu'une condamnation pénale. Il ne s'agirait alors que d'un lynchage injustifié, notamment de celui d'une personne physique innocente qu
Par Bernard Rolet il y a 4 ans
En tant que toulousaine, je peux également dire que l'avocat officiel de la municipalité Me Leguevaques aurait dû demander la prise en charge par Total de ses frais d'honoraires comme les avocats du Conseil Général et du Conseil Régional ... honoraires qu'assument donc tous les toulousains seuls... et avec amertume !!!!
Par Kathleen Baux il y a 4 ans
La catastrophe d'AZF n'est manifestement pas un sinistre pour tout le monde...!!! La vénalité de certaines professions dont les avocats a sévi... Nous avons aussi les preuves de nos dires!!! Merci M. Rolet pour votre message. Victime et partie civile toulousaine, je suis aussi la vice présidente de l'association V 921 réunissant des sommités scientifiques qui cherchent la vérité de cette catastrophe sans précédent. Nous prouvons les inepties des experts judiciaires bafouant la science dont beaucoup d'avocats sont devenus complices....!!!!
Kathleen Baux
Par Kathleen Baux il y a 4 ans
Les représentants des parties civiles ont trahi leur serment d'avocat en refusant de poser aux témoins, devant la Cour, les questions que leurs clients leur demandaient de poser, en exigeant de ces clients une acceptation écrite de la thèse accusatoire dont ils ne pouvaient ignorer la fausseté, ou en leur demandant des rémunérations anormales fondées sur un pourcentage des indemnités perçues alors même que le bâtonnier les avait collectivement mis en garde contre de telles pratiques.

JF Grelier est aujourd'hui victime d'une nouvelle manifestation de ces détestables errements mais il reste égaré, dans ses objectifs, en déclarant que son principal adversaire reste le groupe Total alors que tout le monde sait que la processus catastrophique du 21 septembre a été complexe, qu'il est passé par les réseaux électriques et par l'usine SNPE bien avant la détonation AZF et que le groupe Total n'y est donc pour rien.

Bernard ROLET, président de V 921
Par Bernard Rolet il y a 4 ans