orient info Terrorisme par assassinats

Découvrir le nouveau player
sananom sananom
7
88 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Une violation jamais connue de la IV° Convention de Genève. L’attitude de l’Etat d’Israël vis-à-vis de la Palestine s’analyse dans la durée comme une violation, à un niveau jamais atteint, du droit international. La violence est une circonstance aggravante, et la violation du droit est établie du seul fait de l’intervention. Ces violations graves du droit international se sont accompagnées d’actes sanglants et sauvages avec privation de liberté. L’Etat d’Israël n’a aucun droit sur les occupants de ces bateaux attaqués en haute mer. C’est donc une affaire de principe : parler d’enquête pour savoir s’il y a crime? C’est dire que sous certaines conditions une intervention en haute mer contre un convoi humanitaire apportant des secours à une peuple colonisé est une chose qui peut se discuter. NON, il n’y a pas de discussion sur les crimes jufs. Les seules discussions doivent porter sur les circonstances aggravantes et toute la lumière doit être faite par une enquête pénale hors jufs.

4 commentaires

La participation israélienne à la coalition occidentale ayant envahi l’Irak est loin d’être négligeable, mais demeure quasiment secrète. Les Etats-Unis ne tiennent pas à ce que les médias en parlent, de peur de gêner leurs alliés ARABE et de crédibiliser leurs opposants qui dénoncent le « complot américano-sioniste » au Proche-Orient.La coopération israélo-américaine ne se développa pas seulement sur le terrain extra-judiciaire avec la liquidation de 310 scientifiques irakiens entre avril 2003 et octobre 2004, mais également en Israël où, tirant les leçons des batailles de Fallujah, le Corps des ingénieurs de l’armée étasunienne a construit, dans le Néguev, un centre d’entraînement pour les Marines en partance pour l’Irak et l’Afghanistan. Ce camp, appelé Baladia City, situé près de la base secrète de Tze’elim, est la réplique grandeur nature d’une ville proche-orientale, avec des soldats israéliens parlant arabe jouant les civils et le
Par sananom sananom il y a 4 ans
Georges Frêches président de région Langued'Oc Roussillon va remettre les clés du port de Sète dans l'Hérault à la marine des juiviste d'isra-hell en remerciement aux médias pour leur soutient à l'élection régionale.
AGREXCO, société juiviste, vous fera manger des lègumes coloniaux en s'implantant à l'invitation de Frêches dans le sud de la triste france.
Ô Adolphe.
Français, Européen votre avenir n'en est plus un. Il est vendu aux juivistes du monde par usurpation de démocratie dont la faille est l'absence d'éthnicité. Eau, électricité, gaz, banques tout vous échappe et pourtant c'était à vous, à vous.
Par sananom sananom il y a 4 ans
La décision d’aborder des navires civils dans les eaux internationales constitue un « acte de guerre » au regard du droit international. Juridiquement parlant, il y a eu vol des navires et de leurs cargaison, enlèvement et séquestration de leurs passagers, meurtres ; voire assassinats, si l’on admet les informations de la télévision turque selon laquelle les commandos avaient une liste des personnalités à liquider au cours de l’assaut. Cet acte de guerre, à l’encontre des pavillons grecs et turcs de ces navires, a été perpétré afin de consolider le blocus, lequel constitue en lui-même une violation du droit international. En choisissant l’argument de la « légitime défense », les autorités israéliennes ont explicitement revendiqué leur souveraineté sur les eaux internationales à 69 miles nautiques au large de la Palestine ; cette annexion —temporaire ou durable ? — étant nécessaire à la poursuite du blocus, lequel serait nécessaire à la sécu
Par sananom sananom il y a 4 ans
Georges Frêches président de région Langued'Oc Roussillon va remettre les clés du port de Sète dans l'Hérault à la marine des juiviste d'isra-hell en remerciement aux médias pour leur soutient à l'élection régionale.
AGREXCO, société juiviste, vous fera manger des lègumes coloniaux en s'implantant à l'invitation de Frêches dans le sud de la triste france.
Ô Adolphe.
Par sananom sananom il y a 4 ans