Advertising Console

    Remise du Prix Scopus par BHL aux Klarsfeld - 6 /12/ 2009

    Repost
    Bernard-Henri Lévy

    par Bernard-Henri Lévy

    123
    133 vues
    Le 6 décembre dernier Bernard-Henri Lévy remettrait le prestigieux Prix Scopus à Beate et Serge Klarsfeld.

    Extraits.

    « C’est à moi que revient, cette année, le privilège de remettre, en compagnie de Philippe Labro, le prestigieux prix Scopus de l’Université hébraïque de Jérusalem à Beate et Serge Klarsfled.

    … Comment fait-on quand on est seul et qu’on a, comme Lanzmann, comme Hilberg, des montagnes à soulever? Eh bien, on ruse. On invente des stratagèmes. On s’engage dans la stratégie de la dissuasion du faible au fort qui est la stratégie des guerres de guérilla. Et c’est la seconde chose qui frappe chez les Klarsfeld. Ce sont des guerilléros. Ils se conduisent, ils se sont toujours conduits, comme des activistes de l’antinazisme. Ils croient, ils ont toujours cru, que tous les moyens sont bons, tous, quand on a sur le dos la bataille de la mémoire. Tous les moyens? Le kidnapping, pour Barbie. La mystification, comme dans l’affaire, si drôle, du faux communiqué annonçant – comment l’intéressé eût-il démenti? – que François Mitterrand renonçait à fleurir, chaque année, la tombe du maréchal Pétain. Des alliances tactiques étranges. Sans parler de telle déclaration de Serge avouant qu’il ne pleurerait pas s’il apprenait, un jour, qu’un Alois Brunner n’était pas mort de mort naturelle. La mémoire, pour les Klarsfeld, c’est la guerre.