Chant Corse @ Calvi - Corsica 2010

GCHcorp

par GCHcorp

34
2 361 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
A paghjella hè una canzone pulifunica cantata da trè voce : a seconda, u bassu, a terza.

La paghjella (au pluriel paghjelle) est un chant polyphonique traditionnel corse, composé de vers de huit pieds rimés, où un rythme est recréé à chaque parole et engendre la poésie. Ce chant est généralement chanté par trois hommes ayant chacun un rôle prédéfini : * U bassu (qui représente la force) est celui qui a la voix la plus grave. * A seconda (qui représente la sagesse) est le chanteur principal de la polyphonie (celui qui entonne le chant). * A terza (qui représente la beauté) est le chanteur avec la voix la plus haute, il amène des ornementations riches plus aigües qui embellissent le chant des autres et termine l'accord.

La paghjella est un chant profane et non sacré, court (souvent moins de deux minutes), dont les textes sont tirés de la vie quotidienne de l'époque où ils ont été créés.

En dépit de son nom - de paghju: paire - il s'interprète à trois voix. Leur entrée se fait dans un ordre précis : d'abord la Seconda qui porte le chant , suivi par le Bassu qui vient la soutenir ; pour finir intervient la Terza qui vient ajouter ses ornements (appelés ribuccati). La paghjella est l'un des chants les plus représentatifs de la musicalité corse. Il arrive parfois que cet ordre précis soit bousculé : ainsi dans le "versu aschese" (la façon de chanter à Ascu), c'est le bassu qui commence le chant.

Jadis, la paghjella se chantait à l'église ou durant les processions. De nos jours, elle est encore chantée très souvent dans les villages corses et plus que jamais en ville, à l'occasion de fêtes, entre autres.
Le 1er octobre 2009, la paghjella a été classée au patrimoine immatériel de lhumanité par le comité de sauvegarde du patrimoine immatériel de l'Unesco, réuni à Abou Dhabi.

0 commentaire