L'avant elle

benhamou william
4
272 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Femmes figées, immortelles dans le temps, coincées à jamais entre les fibres de lin du tissus exposé aux lumières des divers interrogations.

La toile, pure par ça blancheur de naissance va recevoir le reflet d’une autre du bouts des pinceaux de son géniteur. Pourquoi faut-il au fils des pigments faire mourir l’image d’UNE avant qu’elle ne soit DEUX ? ou ce cachait la deuxième qui n’était qu’une ?

0 commentaire