Advertising Console

    Entretien avec Nicole Lapierre (3)

    Repost
    La Vie des Idées

    par La Vie des Idées

    233
    1 761 vues
    Vous citez dans Pensons ailleurs le mot célèbre de Foucault : « Non, non, je ne suis pas là où vous me guettez, mais ici d’où je vous regarde en riant. […] Plus d’un, comme moi sans doute, écrivent pour n’avoir plus de visage. Ne me demandez pas qui je suis et ne me dites pas de rester le même : c’est une morale d’état civil, elle régit nos papiers. » Comment conciliez-vous votre part de subjectivité revendiquée et cette volonté d’écrire « pour n’avoir plus de visage » ?

    Retrouvez l'intégralité de cet entretien sur La Vie des idées (www.laviedesidees.fr).