Abandonnés dans la poussière...

Greenpeace France
747
16 310 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Areva extrait de l’uranium au Nord du Niger, autour des villes d’Arlit et d’Akokan, depuis 40 ans. Greenpeace a pu accéder à certaines zones d’extraction minière en novembre 2009 pour prélever des échantillons de sol, d’eau et d’air. La CRIIRAD, laboratoire indépendant; les a ensuite analysés en France. Résultat : la radioactivité dans ces zones habitées et les déchets produits par l’extraction minière sont alarmants, et Areva n’a pas pris toutes les mesures qui s’imposent.

Pour en savoir plus :
>> http://bit.ly/rapport_areva_niger

et pour vous mobiliser avec nous :
>> http://www.facebook.com/pages/STOP-NUCLEAIRE-/10150106667925651

14 commentaires

aza donc tu est pour qui dans tout ca?
Par zerrounito il y a 4 ans
Comme l'a dit si brillamment monsieur Kissinger(en 1972),nous sommes trop nombreux,et il faut réguler la natalité des pays qui ne peuvent pas suivre la course a la modernisation,et ceux qui ne peuvent pas valoriser leurs richesses,comme le dit monsieur Danone le droit a l'eau pour tout les êtres humains est excessif,et doit être réguler par des instances responsable et raisonnable(c'est a dire eux même)chose faite depuis le 31 12 2009,la privatisation des ressource d'eau mondiale,et comme le dit notre géniale président NS,les bien de l'humanité appartiennent a l'humanité tout entière,et il est de notoriété public que l'Afrique ne fait pas partie de cette humanité,car dans la charte les droits de l'homme il y a eu une erreur fatale,il faut lire les droits de l'homme blanc(errare humanum est),vivement la fin ,ou ont pourra se la donner grave,quand éclaterons toutes ces poches de haine,beaucoup ne trouverons pas un trou de souris pour y cacher leurs vieux cul,cul que l'ont
Par aza37 il y a 4 ans
"Je ne vois pas en quoi on parle de ça au lieu du reste. On parle de ça et du reste.Bien sûr, parler, c'est toujours parler de quelque chose, et non d'autre chose. Si on a peur de ce compromis, on ne parle pas."Euh ... mouais enfaite ce que je voulais dire monsieur je fait des super phrases super spirituelles (ironie prononcée) c'est qu'on nous montre un pauvre village misérable atteint par la radioactivité d'une exploitation minière... soit.Mais sur l'échelle des problèmes de pollution liées a l'uranium, excusez moi mais ce village se situerai aux alentours de 10 sur 1 million, le millionième problème étant selon moi les armes a l'uranium appauvri qui sont désormais présentes dans toutes les armées du monde et qui provoquent des ravages absolument catastrophiques.Comme le disait une type génial : tout est relatif
Par DeAgLePoWeR il y a 4 ans
- Ah oui, et pour votre gouverne, une orientation diagnostique en faveur d'un cancer est clinique +/- hémogramme (prise de sang) pour une leucémie. Y a des médecins, ils ont des yeux et des oreilles, alors l'IRM qui coute une fortune c'est juste du luxe.
- "on dépasse les recommandations en quantités d'uranium de l'OMS" >> oui, certes, mais ça veut dire quoi? Le seuil est préventif, alors donnez-nous des chiffres : combien y a-t-il? A partir de combien les effets apparaissent? Et lesquels?
C'est vraiment énervant de voir des reportages avec des gens qui ont des machines qui font bip comme seule caution scientifique ; et c'est aussi prendre les gens pour des cons....
Par viorrainmarie il y a 4 ans
- Alors je critique, parce que je trouve que c'est nécessaire et sain, mais je suis réellement touchée par les retombées environnementales -bon, même si c'est un désert à la base, et qu'avant Arevia personne n'habitait ici.
- Conclusion : reportage antiradioactivité baclé, orienté, diabolisant, et qui n'arrivera pas à me faire entendre que ces nigérians sont victimes d'Arevia. Mais j'ai cependant hâte qu'on trouve un moyen de traiter les déchets radioactifs, parce qu'en attendant, le nucléaire c'est mieux que le charbon.
Par viorrainmarie il y a 4 ans
Voir plus de commentaires