Libre, Ben Brik en appelle à Sarkozy

Découvrir le nouveau player
L'Obs

par L'Obs

4,3K
2 100 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
  • Playlists
Le journaliste et opposant tunisien Taoufik Ben Brik, libéré mardi de prison, est arrivé vendredi 30 avril à Paris, où il a dit espérer une rencontre avec le président français Nicolas Sarkozy.
"Pour un Tunisien harcelé, la France restera toujours la terre promise", a confié le journaliste à l'aéroport Charles-De-Gaulle. "Ce n'est pas le régime de Sarkozy qui va nous défendre, quoique je vienne ici pour le rencontrer, pour qu'il nous amène à une paix des braves avec Ben Ali", a ajouté Taoufik Ben Brik.
Le journaliste a purgé en Tunisie une peine de 6 mois de prison pour violence, à la suite d'une plainte d'une Tunisienne. Mais Taoufik Ben Brik et ses proches dénoncent une manipulation, visant à le faire taire après des articles très critiques à l'égard du président Ben Ali, écrits pour la presse française.
Au fil des années, Taoufik Ben Brik s'est affirmé comme l'un des principaux opposants au régime tunisien, en tous cas le plus médiatique.
A voir également : Le « Yes I can » de Ben Brik candidat à l’élection présidentielle tunisienne de 2014

3 commentaires

c'est un peuple trés trés arrieré ,a l'image de cet opposant qui fait de la pub..
toi et ton ben ali vous ete des tapettes
Par ben aberrahman sofiane il y a 4 ans
Je suis daccord je suis tunisien et je suis pas tres amoureux de Ben Ali mais aller dire que la france est la terre promise des opposant tunisien cest nimporte quoi, la resistance on la fait au payer avec ces propres moyen pas en faisant apelle a lingerance des autres.
Par chihab_japon il y a 5 ans
Ils sont combien en tunisie? on va pas me dire que le peuple n'est pas capable de se bouger contre un seul homme au pouvoir si ils se sentent tellement martyrisés non? C'est quand même pas à la France de s'occuper de se genre de chose, faut arrêter les délires! C'est bien beau de dire que c'est de notre fautes et de blablater sans arrêt mais on est pas là non plus pour faire une révolution à leurs places...
Par shadowchao il y a 5 ans