En chasse avec la Subaru des gendarmes

69 321 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
225 ch, 0 à 100km/h en une poignée de secondes, vitesse de pointe de 242 km/h, la Subaru Impreza WRX est un véhicule qui n'est pas à mettre entre toutes les mains. A la brigade rapide d'intervention (BRI) de Feurs qui dépend de l'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la Loire, ils sont deux gendarmes formés à piloter l'engin. Un véhicule adapté aux très grands excès de vitesse. Outre la répression, la brigade a également un rôle de prévention grâce à une voiture très visible. L'interception d'un véhicule demande une grande concentration, du sang froid, dans le flot de la circulation.
Reportage: Damien Lepetitgaland

31 commentaires

"...dans le role de prévention. on peut pas se caché avec ces véhicules". il son planquer sur le pont et choppe les voitures sur l'autoroute en dessous au jumelle laser. Il se foutent pas un peu de la gueule du monde là???
Par Fabrice il y a 4 ans
ben si sé une arme a double tranchant , ok , il vont nous faire payer les modele plus puissant comme la sti de 280 cv bientot
Par toto6246 il y a 4 ans
c'est fait PISSER par une fiat coupe turbo de 350 cv dans les ardennes 08 il sait fait choper car bin panne d'essence... lol sur l'article c t marquer : une voiture roulait a 265 km/h sur l'autoroute en faite c t la sub a cette vitesse la fiat prenait 300 km/h il a pris 6 mois de prison et 2 ans d'interdiction de passer le permis.....
Par Laurent Louppe il y a 4 ans
Salut. Je suis rentré chez moi ce soir à 22h00. Et devinez... Je viens de croiser deux de ces larrons derrière leurs radars attendant l'excès de vitesse sur une départementale. C'est drôle, en hiver, on les voit moins, là ils étaient en chemisettes bleues ciels les virils. N'empêche que dans le même temps, on enterre des gamines de 26 ans de la police municipale pour avoir pris une balle de la haute délinquance. La municipale est désarmée et derrière des radars, eux le sont. Je comprends plus rien dans votre "République".
Par antonio_montana50 il y a 4 ans
les gendarmes dépendaient jusqu'à il y a peu du Ministère de la Défense, et sont donc des militaires à part entière. Très loin du gentillet "gendarme de Saint Tropez", sa place doit être là où l'on a besoin de lui, dans les banlieues, le jour où la loi martiale aura été décrétée par la bande politico-médiatique et complice. Surement pas à bord d'un bolide, ou derrière des jumelles, accroché à un arbre comme un singe en train de traquer l'automobiliste, pour lui sous tirer un chèque à l'ordre du Trésor public. On a les flics pour ce travail, et ma foi, c'est déjà bien assez.
Par antonio_montana50 il y a 4 ans
Voir plus de commentaires