les vibrations du confort

hélène olive
0
206 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
installation sonore conversationnelle
Le ronronnement du chat incarne au mieux la notion de confort domestique, sorte d’illustration sonore du « bien être chez soi », un chat sur les genoux que l’on caresse et qui ronronne.

Lorsque l’on analyse le spectre sonore d’un chat, on voit apparaître principalement des sons très graves, étagés sur de fréquences de 25 à 50 hertz. Il s’agit de « basses » qui ont une action directe sur l’organisme.

L’idée est ici de créer un espace permettant de fabriquer soi même du « confort domestique » en reproduisant le geste de caresser, cette fois ci non pas un chat mais une surface tactile, espace symbolique de la maison devant s’appréhender comme quelque chose de vivant avec lequel on entrerait en conversation.

0 commentaire