Voulez-vous effacer les recherches récentes ?

Toutes les recherches récentes seront supprimées

Rosario Giuliani au Duc des Lombards

il y a 8 ans391 views

Pour la sortie de l’album « Lennie’s Pennies » (Dreyfus jazz)
Rosario GIULIANI (as), Roberto TARENZI (p), Darryl HALL (b), Joe La BARBERA (dms)
À l’image de son mentor Massimo Urbani, Rosario Giuliani a l’énergie, la force, la virtuosité, l’inventivité, la créativité. Son nouveau disque qu’il vient fêter ici est un Must. Il l’impose à la toute première place des altistes d’aujourd’hui. Comme personne, Rosario met le feu aux poudres. Virtuosité, lyrisme... Sa musique nous émerveille tel un volcan en éruption.
Il commence très tôt l’étude du saxophone et en 1982, part se perfectionner au conservatoire de Frosinone dont il ressort diplômé en 1987. Il a joué et enregistré aux côtés des musiciens les plus prestigieux : Ennio Morricone, Kenny Wheeler, Randy Brecker, Bob Mintzer... Depuis 1996, date de formation du groupe, le quartet de Rosario est l’un des plus dynamiques et populaires en Italie. En 2000, il signe un contrat avec le label français Dreyfus Jazz et enregistre abondamment. Rosario Giuliani s’inscrit dans la grande tradition du hard bop, soufflant dans son saxophone alto avec une énergie remarquable. Se baladant avec aisance sur des tempos rapides, il laisse cependant entendre une belle sensibilité sur des balades, troquant parfois son alto pour un soprano. (Wikipedia)