Advertising Console

    moteur energie libre 6000 tr min

    Reposter
    blabla ︻┳气═一

    par blabla ︻┳气═一

    190
    149 450 vues

    42 commentaires

    damiano cibin
    lol laisse moi rire, un de ces potes souffle de l'air comprimé au pistolet sur la roue aimanté et elle commence à tourné quand lui rapproche ça came
    s'est rien d'autre que sa Ps: Merci d'avoir supprimé le son, une preuve qui vous confirmera mon dire, aller à plus les arnaqueurs, Mdrrrrr
    Par damiano cibinEn mars
    arnauddurand50
    Bonjour,
    il ne faut pas s'emballer trop vite et se méfier des apparences... car le moteur magnétique présenté risque fort de ne pas fonctionner tel quel très longtemps.
    Je m'étais amusé, moi aussi, à concevoir un moteur magnétique à aimants permanents (d'ailleurs mieux étudié que celui proposé, visiblement, dans lequel les aimants sont positionnés radialement par rapport à l'axe de rotation), mais avais pris soin de réviser mes cours de magnétisme (j'ai étudié la physique jusqu'en maîtrise étant plus jeune) avant de me lancer dans la réalisation et donc l'achat de matériel afin de vérifier que la théorie du magnétisme ne contredirait pas ce que j'espérais, à savoir que le notion d'aimant permanent était fidèle à la réalité, que les aimants que je me proposais d'utiliser ne finiraient pas par se désaimanter, se décharger. Espoir vite déçu, la théorie et l'expérience en physique sont très claires sur ce point.
    Pour le comprendre, je vous suggère de parcourir le paragraphe intitulé "domaines ferromagnétiques" (concernant les aimants permanents), p 484 de l'ouvrage "Physique de l'état solide" de Charles Kittel, ed Dunod :
    - la figure 27 p 485 montre l'organisation des domaines ferromagnétiques à la surface d'une plaquette de nickel ; la taille des domaines magnétiques varie suivant le champ magnétique qui est imposé à la plaquette. C'est-à-dire que l'aimantation globale de l'aimant change sous l'influence d'un champ magnétique, voilà pour l'aspect qualitatif
    - la figure 29 p 485 montre une courbe d'aimantation usuelle, ou courbe d'hystérésis, où l'on voit que lorsque l'on applique un champ contraire à un aimant doté d'aimantation rémanente -ce qui est le cas dans un moteur magnétique à aimants permanents qui nous occupe puisque chaque aimant est soumis à l'influence magnétique d'un autre en regard pour créer la force magnétique servant à alimenter l'énergie de rotation du moteur- cette aimantation diminue ; c'est-à-dire que l'on assiste à une augmentation du nombre de domaines ferromagnétiques dont l'aimantation est opposée (vecteurs d'aimantation opposés) (cf fig. 33 p 490).

    Pour conclure, on comprend que ce sont les diminutions d'énergie magnétiques qui alimentent la force de rotation du moteur ; mais ce dernier finira par être déchargé totalement et ne fournira plus aucune puissance de rotation.
    Par arnauddurand50L'année dernière
    Altaïr Assassin
    Du n'importe quoi, encore un charlatan qui prétend pourvoir violer le premier principe de thermodynamique.
    Par Altaïr AssassinIl y a 2 ans
    Albert Lapointe
    connaissez vous l' énergie synergétique du pr vallée ?

    http://quanthommesuite.pagesperso-orange.fr/valleesynergen.htm
    Par Albert LapointeIl y a 3 ans
    harmomic
    Mais bon sens entraine une CHARGE que ce soit définitif bon sang !?!
    Par harmomicIl y a 3 ans
    Voir plus de commentaires