Le DALE à Notre-Dame du Bon Conseil

Arthur Leroy
31
2 107 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à

7 commentaires

A moins que vous ne cherchiez pas autre chose que l’affrontement. J’ose vous croire assez intelligents pour savoir pertinemment que vos façons de faire ne créer que tensions et discordes, pourtant réprouvées par le Saint-Père dans le texte que vous brandissez. Alors que cherchez-vous ? Est-ce un calcul pour vous poser en victimes ? Une volonté de créer le buzz ? Si vous êtes un groupe de jeunes en mal de sensations fortes du 2° samedi soir de chaque mois et qui se repasse ses vidéos en boucle, vous payez cher votre excitation mensuelle car, plus que quiconque, vous desservez la noble cause que vous prétendez défendre.
Si l’on voulait tordre le cou à l’application du Motu Proprio, on ne s’y prendrait pas autrement. A l'armée, cela s'appelle tirer des boulets de canon à la verticale. C'est stupide et dévastateur. Vous accusez Mgr Vingt-Trois de ne rien faire. L’application du Motu Proprio n’avance pas avec lui mais avec vous, il recule.
Par Salvatore Niffoi il y a 4 ans
Quant au fond, renseignez-vous avant de frapper : il n’existe pas sur le territoire paroissial de groupe demandeur.
Les 15 personnes que vous évoquez dépendent peut-être de l’église Saint-Bernard, tristement célèbre. Allez-y, ils sont rodés sur les actions coups de poings comme les vôtres. Y a-t-il une Emmanuelle Béart dans votre groupe ?
Vous l’avez souligné avec beaucoup de discernement, il existe des catholiques dans ces quartiers qui n’ont pas entendu parler du Motu Proprio. Savez-vous qu’il existe des humains qui se lèvent le matin avec d’autres soucis que ce que l’on appelle la libéralisation de la messe tridentine.
Peut-être alors les fidèles auxquelles vous faites allusions habitent-ils plutôt les quartiers chics de notre arrondissement, du côté de l’avenue Junot ? De quelque paroisse dont ils dépendent, prenez soin de téléphoner d’abord et prenez rendez-vous… C’est mieux.
Par Salvatore Niffoi il y a 4 ans
Car on ne peut percevoir vos actions que comme une agression, que l’on soit favorable ou non à l’application du Motu Proprio.
Vous ne ferez croire à personne que vous venez créer les conditions d’un dialogue pacifique. Le message ne passe pas. Il ne peut pas passer.
Aussi, lorsque vous surgissez comme Act Up, banderole et caméra à la main, pour investir une église du 18ème arrondissement où, de surcroît, les occupations par les sans-papiers sont une menace quasi-permanente, n’espérez pas être bien accueillis et ne feignez pas d’être pris pour un groupe de prière candide venu expier les péchés de désobéissance au Pape.
Même si le curé de Notre-Dame du Bon Conseil peut se réjouir de pouvoir vous compter parmi les plus dociles au Saint-Siège, ce que lui a toujours été sans discontinuer, vous ne trompez personne.
Par Salvatore Niffoi il y a 4 ans
Savez-vous seulement ce que vous avez fait et avant tout où vous avez mis les pieds ?
Pour votre information, cette paroisse est tenue par la congrégation des religieux de Saint Vincent de Paul, qui tient également d’autres chapelles parisiennes, telle que Notre-Dame du Lys dans le 15° arrondissement, où la messe selon le rite extraordinaire de l’Eglise est célébrée chaque dimanche.
En prenant pour cible une paroisse confiée à ce même Institut, où les parties de l’ordinaire de la messe sont chantées chaque dimanche en latin, où le chœur grégorien de Paris vient chaque année, où le curé a déjà célébré la messe sous sa forme extraordinaire pour la Fondation pour l’école dont il est l’aumônier, vous avez commis une lourde erreur.
Les lieux où la Messe est célébrée selon le rite du Missel romain édité en 1962 sont-ils tellement nombreux que vous meniez la charge contre les rares Instituts de prêtres qui la célèbrent ???
Par Salvatore Niffoi il y a 4 ans
Beurk ! Re-voilà Act Up. Ah non, c’est juste le petit village gaulois des beaux quartiers qui résiste à l’envahisseur romain. L’empereur Vatican II-le-satanique les a privé de leur rite tridentin. Le traître. A quand une manif pour obliger les enfants à apprendre le motu proprio ? Ou une pétition pour exiger le retrait des coussinets sur les prie-Dieu ? Non mais vous avez que ça à foutre ?La paroisse que vous avez prise pour cible célèbre des messes avec des chants congolais, chante le salve regina et invite le cœur grégorien de Paris. Mais évidemment, la diversité n’est pas votre truc. Le respect vous dégoûte, la charité est une faiblesse, l’ouverture un péché. Vous qui êtes si proches du Bon Dieu, demandez-lui si Son Fils était dos peuple lors de la dernière Cène. Et s’Il a bien dit "vous ferez cela en mémoire de moi, mais en suivant le motu proprio bor.. de m..."
Par Pascal Niffoi il y a 4 ans
Voir plus de commentaires