Advertising Console

    Michel Erb à Rosheim

    Repost
    Thomas Lutter

    par Thomas Lutter

    68
    994 vues
    Malgré la neige et le froid, ils étaient plus d’une trentaine à participer au stage d’Aïkido de Michel Erb à Rosheim. Invité pour la quatrième année d’affilée par l’Aïkido Club de Rosheim, ce très jeune Cinquième Dan, appelé à briller encore davantage dans les années à venir, s’est déplacé avec plaisir dans la ville romane. Car les liens entre le Directeur Technique National de Franche Comté et le club local sont étroits : Christian Hauptmann, professeur au club, fut le premier à inviter Michel en Alsace pour un stage privé. Depuis, le style de Michel Erb a fait bien des émules et la dynamique qui se créé autour de lui prend de l’ampleur. A Rosheim notamment, nombreux sont les pratiquants qui suivent régulièrement le professeur dans ses stages en France où à l’étranger. Ses conseils, ses principes, sa rigueur, sont toujours une source d’inspiration pour les pratiquants du club, et permettent souvent de résoudre avec une facilité déconcertante des problématiques essentielles. Mais le parcours de Michel est avant tout le parcours d’un aïkidoka travailleur et rigoureux. Originaire de Mulhouse, il débute l’Aïkido dans sa région natale, à Saint-Louis, en 1981. Motivé, il ressent rapidement le besoin de pratiquer auprès de professeurs différents. En 1987 et 1989, il part deux fois quatre mois au Japon, et étudie sous la direction des différents experts du Hombu Dojo à Tokyo. Sa rencontre avec Christian Tissier, reconnu comme étant le plus grand expert occidental en matière d’Aïkido, marque un tournant dans sa carrière. Pratiquant quotidien et doué sur le plan pédagogique, Michel Erb devient également rapidement professeur, puis délégué technique régional (DTR) de la FFAAA (l’une des deux fédérations nationales d’Aïkido) pour les régions de Bourgogne et de Franche-Comté, ainsi que la Lorraine pendant quelques années. Suite : http://aikidorosheim.free.fr/index.php/vie-du-club/2808/michel-erb-a-rosheim-le-6-mars/