Advertising Console

    DESIR DE VELO

    Reposter
    latelelibre

    par latelelibre

    1K
    670 vues
    Aujourd'hui, Yuan part travailler en vélo, direction un temple bouddhiste du 13ème arrondissement de Paris, pour une mission temporaire. Filer dans les rues à bicyclette est dangereux pour un « sans-papiers » comme lui, à cause des contrôles de police mais, motivé, il s'élance...

    Chinois, la trentaine, divorcé, sans-papiers, Yuan est dans la région depuis dix ans. Il loue actuellement une chambre de 8 m2, peu meublée, dans le grenier d'un pavillon de Villejuif, Val de Marne. Il gagne près de 700 euros par mois, au lieu des 1,200 euros sur lesquels il pourrait compter, en situation régulière. Il dépense 400 euros pour le logement et la nourriture : il ne lui reste pas donc pas grand-chose pour les loisirs. Le vélo est et sera toujours important dans sa vie, un loisir, un mode de vie, comme un lien avec son passé en Chine.

    Xiao Han