Kouchner et le trafic d'organes

Antipenseunique
697
5 214 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Plusieurs médias serbes ont accusé K. d’avoir couvert le scandale des trafics d’organe. « L’affaire de la Maison jaune », par référence à la couleur de la clinique clandestine où des organes étaient prélevés sur plus de 300 prisonniers civils serbes avant qu’ils ne soient exécutés, a été attestée par l’ancienne procureur du TPI Carla del Ponte dans son livre La Traque, les criminels de guerre et moi (...). 4 ans après les faits, les enquêteurs de Mme Del Ponte ont localisé la Maison jaune à Burrell (Albanie), mais n’ont pu y trouver d’indices permettant de reconstituer la filière. Le Conseil de l’Europe a fait ouvrir une nouvelle enquête.
En répondant à la presse, K. ne manifeste aucune compassion pour les victimes et leurs familles.
Il choisit de démentir la complicité passive qu’on lui impute en niant l’existence du crime. En outre, il qualifie de « salauds et d’assassins » ceux qui colportent cette rumeur ; des propos qui incluent Carla Del Ponte.

17 commentaires

ce gars a trop l'apparence d'un mafioso.
Par guignol221 il y a 3 ans
Des personnalités comme Kouchner, la France n'en a qu'UNE tous les 300 ans! Il y a plus de 2.000 disparus Kosovars pour lesquels la Serbie avec en tête sa nouvelle dirigeante, Carla del Ponte, n'a jamais rendu des comptes. Quand les albanais demandaient leurs disparus depuis longtemps, la Serbie a mis 20 ans à pondre UNE seule pauvre femme revendiquant soi-disant 5 serbes qui auraient été enlevés par les albanais! Mais quelle blague ?!!! L'impunité et le nettoyage que cherche à se faire la Serbie jusqu'au cou dans ses crimes, ne trompe personne. Et certainement pas Kouchner. L'envoyé internationale Carla del Ponte s'est fait pipi dessus devant Milosevic. Il n'a jamais été jugé ; c'est cela la "Justice" serbisé et Kouchner ne tombera certainement pas dans le paneau des serbes, commes quelques couilles molles qui n'osent pas dire la vérité.
Par maietica il y a 3 ans
La tempête soulevée par le rapport de Dick Marty n’est pas près de retomber, et elle ne concerne pas seulement le rôle d’Hashim Thaçi. Bernard Kouchner, l’ancien chef de la Minuk, était forcément au courant des activités criminelles impliquant d’anciens membres de l’UCK, voire du trafic d’organes lui-même. C’est ce que confirme le capitaine canadien Stu Kellock, ancien chef de la police de la Minuk.
http://balkans.courriers.info/article16584.html
Par Tazienne il y a 3 ans
snif ! snif ! ca sent le formole ...!
Par Nicolas Maindo.N il y a 4 ans
Kouchner n'a pas le comportement d'une personne qui n'a rien a se reprocher.
Ce qui me choque le plus c'est :
1. Son rire diabolique alors qu'il n'y a rien de drôle (le sujet est gravissimme )
2. Sa réponse : Ceux qui disent ca son des salops et des assassins
3. Des ASSASSINS ???
Par nestaone il y a 4 ans