1M36 - Un bout de rien.

yojimbo3

par yojimbo3

21
148 vues
  • Infos
  • Exporter
  • Ajouter à
Au début du film, il n'y a rien, A l'instant zéro, rien n'existe.
Et puis le film commence, mais celui-là commence mal : un bout de rien, d'inexistant, est resté en arrière, a été oublié. Et en se détachant de l'inexistence, il y a fait un trou, qui nous permet de voir ce qui ne s'est pas encore passé, de voir l'existant pas encore existant, sous l'inexistant.
Ca n'est pas possible ! Il faut réagir !
Alors, « bout de rien » décide de réintégrer rien. Il va se battre, courir, tirer, pousser, il va même réussir à plonger dans l'inexistant, dans rien, pour se rendre compte qu'il a, en fait, plongé sous l'inexistant, dans l'existant à venir.
« Bout de rien » est voué a la tragédie, au désespoir éternel. Et il le sait. Quand le film se termine, que l'inexistant disparaît, il restera à tout jamais à cause de lui un trou, une part inconnue, dans le film, on ne connaîtra pas tout l'existant.
Ceci dit, il semble rester pas mal de vide autour du film, « Bout de rien » a peut-être une chance de redevenir absent, inexistant, si on relit le film ?!

Sélectionné au festival de Gand (Belgique) The Oneminutes award 2007.
Sélectionné au concours FIAC 2007 Panasonic Art .

0 commentaire